Le Parrain

Le Parrain

« Aux yeux de ses voisins, Don Corleone est un patriarche, un respectable père de famille qui a su donner à ses enfants une éducation où les rigoureux principes de la morale sicilienne s’adaptent aux nécessités de la vie américaine.
Mais sa vraie famille est plus vaste ; c’est une des  » familles  » de la Mafia dont il est un des chefs les plus aimés, mais aussi les plus respectés, car il est raisonnable et juste. Pour eux, il est le Parrain. Le Parrain, c’est l’évocation d’un monde souterrain qui sape les fondations de l’Amérique, d’une pègre redoutable que la société voudrait ignorer, mais que de retentissants scandales ne cessent de révéler au grand jour.
De New York à Las Vegas, des somptueuses villas de Hollywood au maquis de Sicile, voici le portrait d’une nation gangrenée par ses syndicats du crime, sa guerre des gangs et ses puissances occultes.
« 

Le Parrain est un vrai coup de coeur pour moi ! Que dire de cette magnifique oeuvre qui a engendré le plus beau film (voir même la plus belle trilogie) de tous les temps ! ( = cet avis n’est pas du tout objectif !!!) Si vous n’avez toujours pas vu les films, vous passez à côté de quelque chose d’extraordinaire ! Je vous presse d’aller le louer ou de l’acheter (ne parlons pas de téléchargement illégal, n’abordons pas les sujets qui fâchent !). Bien évidemment, le premier film reste le meilleur de la trilogie avec des acteurs de grand talent : Marlon Brando, Al Pacino ou encore James Caan. C’est un classique du cinéma ! Courez le voir et si vous n’aimez pas, vous aurez le droit de me jeter de la caillasse à la bouche (bon je crois que je ne prends pas trop de risque en vous disant ça =) ).

En bref. Passionné des histoires de mafia, j’étais dans l’obligation d’aimer ce roman. A chaque phrase prononcée par les protagonistes, on a en mémoire les têtes des acteurs avec leur gestuelle, leur timbre de voix. Le film s’est vraiment bien adapté au roman. Même si on regrette le fait que certains personnages ne soient pas assez poussés dans l’adaptation cinématographique… Cependant nous ne sommes pas là pour parler du film, mais du livre. Mario Puzo nous emmène dans son univers de mafia sicilienne avec brio. Les personnages principaux ont des valeurs siciliennes, des attitudes siciliennes, des noms siciliens etc… En gros à la fin, vous serez obligé d’aimer la Sicile.

Il y a beaucoup de rythme, tout s’enchaîne vite, voir même trop vite à certains moments. Certains passages – que je considère comme important – sont quelque peu bâclé. J’aurai aimé une fin plus animée, plus mouvementée. Malheureusement, le récit se termine sur un goût d’inachevé. Ce sera là mes seuls petites critiques sur ce livre. Le reste n’est que pure merveille. L’univers que nous fait découvrir l’auteur est complexe, travaillé dans les moindre détails. Cela nous permet d’en apprendre un peu plus sur le monde des mafias, même si je doute que tout soit vraiment réaliste. De plus, les actes criminels commis par les mafieux sont décris avec précision et de manière « contrôlée ». Nous ne sommes jamais choqués par les descriptions des assassinats, aussi horribles soient-ils. C’est presque esthétique !

En outre, Puzo a vraiment travaillé ses personnages. Il arrive parfaitement à faire ressortir leurs émotions. Les personnages ont tous leur caractère bien à eux. Tout d’abord, on voit que le Parrain est considéré comme un Dieu : on le respecte, on l’aime, on le prie et parfois même, on le craint. Il reste cependant « calme et juste ». L’intrigue principale du livre tourne d’ailleurs autour de lui et de son fils Michael Corleone, qui est destiné à devenir le nouveau Parrain de la famille.  Ensuite, nous avons le fils agressif, le fils chétif, le fils débrouillard, la fiancée naïve et j’en passe. Tous les protagonistes sont travaillés avec soin pour donner l’impression qu’ils sont tous importants à l’histoire. Chacun ajoute sa petite pièce du puzzle à l’histoire. Malheureusement, pour certains, l’aventure se finit mal. En même temps, une histoire de mafieux sans meurtres, c’est pas vraiment une histoire de mafieux !

En conclusion, j’ai vraiment aimé ce livre. C’est une vraie merveille ! J’ai rarement lu un livre aussi bon que celui-ci. Dommage que Mario Puzo n’est pas écrit plus d’oeuvre sur ce thème de la mafia, je suis sûr que je les aurai apprécié comme j’ai apprécié Le Parrain.

NOTE : 10/10

Publicités

Un commentaire sur “Le Parrain

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s