Millénium 3 – La Reine dans le palais des courants d’air

« Que les lecteurs des deux premiers tomes de la trilogie Millénium ne lisent pas les lignes qui suivent s’ils préfèrent découvrir par eux-mêmes ce troisième volume d’une série rapidement devenue culte. Le lecteur du deuxième tome l’espérait, son rêve est exaucé : Lisbeth n’est pas morte. 
Ce n’est cependant pas une raison pour crier victoire : Lisbeth, très mal en point, va rester coincée des semaines à l’hôpital, dans l’incapacité physique de bouger et d’agir. Coincée, elle l’est d’autant plus que pèsent sur elle diverses accusations qui la font placer en isolement par la police. Un ennui de taille : son père, qui la hait et qu’elle a frappé à coups de hache, se trouve dans le même hôpital, un peu en meilleur état qu’elle… Il n’existe, par ailleurs, aucune raison pour que cessent les activités souterraines de quelques renégats de la Säpo, la police de sûreté. Pour rester cachés, ces gens de l’ombre auront sans doute intérêt à éliminer ceux qui les gênent ou qui savent. Côté forces du bien. on peut compter sur Mikael Blomkvist, qui, d’une part, aime beaucoup Lisbeth mais ne peut pas la rencontrer, et, d’autre part, commence à concocter un beau scoop sur des secrets d’Etat qui pourraient, par la même occasion, blanchir à jamais Lisbeth. Mikael peut certainement compter sur l’aide d’Armanskij, reste à savoir s’il peut encore faire confiance à Erika Berger, passée maintenant rédactrice en chef d’une publication concurrente. »

J’ai enfin terminé la trilogie Millénium ! Cela doit faire 2 ans que j’ai lu le tome 2. Du coup, j’étais un peu perdu au début. J’ai dû relire la fin du tome 2 pour me remettre dans le bain. Après avoir lu Millénium – La Reine dans le palais des courants d’air, j’avais envie de devenir journaliste ! Dans l’ordre, j’ai préféré le tome 3, le tome 1 et enfin le 2… Le deuxième j’ai moins aimé parce qu’il y avait beaucoup de violence et je trouve que ce style ne va pas à l’auteur. Dans la première oeuvre, il y avait trop de nom à retenir ! C’était un peu pénible au bout d’un moment. Dans ce tome c’est pareil, il y a beaucoup de nom de ville et de personnage à retenir. On s’habitue, mais il n’est pas rare de les confondre de temps en temps. Dommage que l’auteur soit décédé, j’aurai bien voulu voir ce qu’il se serait passé après.

Ce tome suit directement le deuxième livre. On retrouve Lisbeth et Mikael directement après la fusillade. Salander a une balle dans la tête et Zalachenko a une hache dans la tête ! La situation est assez délicate comme on peut le voir. Néanmoins, les deux s’en sortent… Comment ?! Je ne sais pas ! Une hache dans la tête, t’es censé mourir… Une balle dans la tête, t’es aussi censé mourir… Enfin bon, s’ils seraient mort, le livre aurait eu moins d’intérêt ! L’histoire est géniale, on est surpris à chaque chapitre. Il y a des rebondissements partout. Sur un fond d’espionnage et de groupe secret, Mikael Blomkvist mène l’enquête pour sauver son ami Lisbeth de l’hôpital psychiatrique. C’est simple : quand on commence, on n’a plus envie de s’arrêter !

Les personnages sont très charismatiques. Chacun a ses défauts et ses qualités. Il possède un style d’écriture efficace et intuitif. On sent que l’auteur a été journaliste. Il explique vraiment bien les situations, les dialogues sont menés avec entrain. Stieg Larsson met beaucoup de rythme dans son récit. Le complot autour de Lisbeth Salander se dévoile peu à peu. On reste étonné à chaque page. Malheureusement, certains passages restent assez prévisible dans leur ensemble. Nous connaissons déjà comment va se dérouler le procès avant même qu’il ne soit commencé. Nonobstant, ce tome est de loin le meilleur de la série.

NOTE : 9/10

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s